Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le maire de Nogent-sur-Marne, en banlieue parisienne, souhaite ériger une statue à l'effigie de Carla Bruni-Sarkozy. Mais le projet fait polémique dans la commune, a-t-on appris dimanche auprès d'élus d'opposition et de l'entourage de la première dame de France.

Selon le journal "Le Parisien", cette statue représenterait une ouvrière en tenue de travail, en hommage aux plumassières. Ces femmes, d'origine italienne pour la plupart, travaillaient dans une ancienne fabrique de plumes de la ville.

Dans l'entourage de Mme Bruni-Sarkozy, on confirme que celle-ci a accepté de poser pour l'artiste qui a sculpté cette statue, Élisabeth Cibot, dont elle apprécie l'oeuvre. Mais on souligne qu'il "n'a jamais été question que son nom apparaisse".

Mannequin

Être modèle, "c'était son ancien métier. Elle ne le fait plus de façon commerciale, mais on lui demande souvent de le faire, et elle dit souvent oui, et toujours de façon bénévole", explique-t-on de même source.

Ce projet de statue "est grotesque", a réagi un élu socialiste, dénonçant une "lubie" du maire. "Et c'est une insulte pour les plumassières italiennes, de leur donner le visage d'une personne richissime. Je n'ai rien contre Carla Bruni-Sarkozy mais elle ne représente pas le monde ouvrier", a-t-il ajouté.

Selon les élus d'opposition, la mairie a financé la réalisation de la statue à hauteur de 41'000 euros pour un coût prévisionnel estimé à 82'000 euros.

ATS