Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ségolène Royal a annoncé mardi que les mille premières écoles de France à mettre en place un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire seraient "dotées d'un potager, d'un coin nature". Elle va lancer un appel à projets auprès de toutes les écoles de l'Hexagone.

Une loi sur la transition énergétique récemment promulguée contient l'obligation pour la restauration hors domicile (entreprises, écoles, hôpitaux, maisons de retraite) de faire des plans de lutte contre le gaspillage alimentaire, a rappelé la ministre française de l'écologie sur France 2.

Les élèves s'occuperont du potager "en appui sur les associations, dans le milieu rural en appui sur les agriculteurs", a-t-elle dit. "Je vois dans les écoles qui ont déjà mis en place les coins nature, les potagers, le plaisir que ça a apporté aux élèves, l'éducation à l'environnement que cela (leur) apporte également (...) et la production directe, un peu symbolique", a ajouté la ministre.

"Le lien avec la nature (...) et la présence de la nature dans les écoles auprès des plus jeunes, c'est aussi un élément-clé de l'éducation à l'environnement et de l'apprentissage du respect des espaces verts", a-t-elle estimé.

Conférence sur le climat

La France accueille fin novembre/début décembre les représentants de 195 pays pour négocier un accord mondial visant à freiner le réchauffement climatique de la planète.

Dans cette perspective, de multiples initiatives ont été prises depuis le début de l'année en France en faveur de la défense de l'environnement, de la restriction de circulation dans certaines zones urbaines, à des mesures de limitation de vitesse ou d'incitation à une meilleure gestion des déchets.

ATS