Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Face à la succession des scandales, le président français Nicolas Sarkozy a sacrifié deux ministres de second plan. Son premier ministre François Fillon somme lui son gouvernement de se montrer exemplaire dans l'utilisation de l'argent public.
Le remaniement avait été annoncé pour octobre, la sanction est tombée ce week-end: sous la pression, les secrétaires d'Etat à la Coopération Alain Joyandet et le secrétaire d'Etat au Grand Paris Christian Blanc ont quitté leur fonction dimanche soir.
Les deux hommes, suspects d'utilisation abusive des deniers publics, font les frais d'une série d'affaires qui ont fragilisé le président. En période de crise économique, elles ont profondément choqué les Français, dont 64% estiment que les "dirigeants politiques sont plutôt corrompus", selon un sondage Viavoice publié lundi.
L'opposition accuseL'opposition socialiste mettait en accusation lundi l'ensemble de l'exécutif. "Le gouvernement de la France est à bout de souffle. Ca ne peut pas continuer comme ça (...) Il ne faut pas s'acharner sur tel ou tel ministre. Ailleurs, on n'aurait plus ce gouvernement et on aurait des élections", a déclaré le député socialiste Pierre Moscovici.
Alain Joyandet a été épinglé pour la location d'un jet privé pour 116'500 euros (157'000 francs environ) lors d'un déplacement ministériel en Martinique (Antilles) et pour un permis de construire illégal pour agrandir la maison qu'il possède près de Saint-Tropez. Christian Blanc est lui accusé d'avoir acheté pour 12'000 euros (16'000 francs) de cigares cubains sur des fonds publics.
Les deux ministres démissionnaires ont estimé être victimes d'un "amalgame" pour M. Joyandet, d'un "lynchage sans preuve" pour M. Blanc.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS