Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Six attentats non revendiqués ont visé des supermarchés sur l'île de Corse dans la nuit de dimanche à lundi. Ils n'ont pas fait de victimes, ont indiqué les enquêteurs.

La grande distribution est souvent dénoncée par les nationalistes corses pour sa mainmise sur l'économie insulaire.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les dégats ne semblent pas très importants dans les six supermarchés visés - trois à Ajaccio, un à Bastia, un à Alistro et un à Saint-Florent. C'est généralement l'entrée principale des grands magasins qui a été visée, les charges explosives semblant avoir été déposées à l'extérieur, selon les enquêteurs.

La Corse est la région de France qui possède le plus grand nombre de supermarchés par rapport à sa population de 306'000 habitants. Cette forte implantation de la grande distribution qui contrôle des pans entiers de l'économie de l'île et y réalise des profits substantiels est dénoncée par les partis nationalistes.

Les attentats revendiqués par le Front de libération nationale de la Corse (FLNC), ces dernières années, concernaient généralement des résidences secondaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS