Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le trafic aérien était perturbé mardi en France avec l'annulation de dizaines de vols dont 50% des long-courrier d'Air France, au deuxième jour d'un mouvement social contre l'encadrement plus strict du droit de grève dans ce secteur. Les autres compagnies sont également touchées.

La compagnie française Air France a annulé préventivement un peu moins de 50% de ses vols long courrier et environ 30% de ses vols court et moyen courrier. Des annulations de dernière minute ont été enregistrées à l'aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle, notamment vers Milan, Alger, Marseille (sud-est) et Sofia.

Les autres compagnies sont également touchées. Environ un tiers des pilotes étaient en grève chez Transavia, filiale "low cost" d'Air France, un tiers aussi chez Britair et un quart chez EasyJet.

Les aéroports de province ont aussi été particulièrement touchés dans le sud-est à Marseille (59 vols annulés) et Nice (18 vols annulés), dans le sud à Montpellier (11 vols annulés), le sud-ouest à Bordeaux (12 vols annulés au départ, 14 à l'arrivée) et Toulouse (51 vols annulés), le centre à Lyon (8) ou le nord à Lille (10).

Répercussions à Genève

Le mouvement de protestation a également eu des répercussions à Genève. Mais "les perturbations sont minimes" à Cointrin, a indiqué mardi à l'ats le porte-parole de l'aéroport international de Genève. Sur les neuf vols à destination de Paris opérés par Air France, seuls deux ont été annulés.

Tous les syndicats de l'aérien avaient déposé avant Noël des préavis appelant à se mobiliser du 6 au 9 février pour s'opposer à une proposition de loi, finalement votée en première lecture le 24 janvier par les députés français.

Le texte veut notamment imposer aux grévistes des préavis individuels 48 heures avant le début d'un conflit. La proposition de loi impose aussi à un gréviste de dire sa volonté de reprendre le travail 24 heures à l'avance et aux compagnies de communiquer des prévisions de trafic 24 heures en amont.

ATS