Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fils de François Hollande a estimé dans un entretien au journal "Le Point" paru mercredi que Valérie Trierweiler a "détruit l'image normale" que son père avait construite avant son élection. Il estime qu'elle devrait choisir entre son métier de journaliste et son cabinet à l'Elysée.

Entre les deux tours des élections législatives, Valérie Trierweiler a envoyé via twitter un message de soutien à Olivier Falorni, dissident PS et candidat face à Ségolène Royal à La Rochelle. Un épisode qui a été considéré comme le premier accroc grave de la présidence de François Hollande.

"Ça m'a fait de la peine pour mon père, il déteste tellement que l'on parle de sa vie privée. Ça détruit l'image normale qu'il avait construite", déclare Thomas Hollande dans Le Point.

"C'est hallucinant"

Le jeune avocat de 27 ans dit avoir été "ahuri" par ce message. "Je savais que quelque chose pouvait venir d'elle un jour, mais pas aussi gros, c'est hallucinant", ajoute-t-il.

Thomas Hollande, son frère Julien et ses soeurs Clémence et Flora ne veulent plus voir Valérie Trierweiler. "C'est logique non ? Et puis ce qui compte, c'est qu'on normalise les relations avec notre père", explique-t-il.

Il considère le rôle de Valérie Trierweiler, journaliste à Paris-Match, comme trop ambigu. "C'est un facteur d'instabilité. Soit elle est journaliste, soit elle a un cabinet à l'Elysée", estime-t-il. "Et surtout, pas de deuxième tweet !", ajoute-t-il à l'adresse de la "première dame".

Nouveau rôle pour sa mère

Thomas Hollande souhaite par ailleurs un nouveau rôle pour sa mère Ségolène Royal, battue aux législatives mais toujours présidente de la région Poitou-Charentes. "Ministre, pourquoi pas, dans quelques mois: en politique, on n'est jamais mort", dit-il.

L'Elysée n'a fait dans l'immédiat aucun commentaire sur cet entretien.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS