Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le violeur présumé avait été arrêté lundi dans la ville de Maubeuge (nord) et placé en garde à vue (image d'illustration).

Keystone/AP/Bob Edme

(sda-ats)

Un ouvrier du nord de la France a été inculpé mercredi après avoir reconnu "une quarantaine" d'agressions sexuelles ces dernières années, a annoncé le procureur de Valenciennes. Il a reconnu les faits.

L'homme d'une cinquantaine d'années, domicilié à Pont-sur-Sambre, avait été arrêté lundi dans la ville de Maubeuge (nord) et placé en garde à vue mardi. Il avait été repéré dans le cadre d'une coopération franco-belge après le viol d'une femme en Belgique la semaine dernière. Mercredi dans l'après-midi, il a été incarcéré à la demande du juge de la détention et des libertés.

La police judiciaire de Lille est parvenue à identifier le suspect en remontant sa piste grâce à son véhicule. Son identification, grâce à la confrontation de son ADN avec des traces d'ADN trouvées sur ses victimes, fait suite à une information judiciaire ouverte en 1996 concernant "19 femmes", a précisé le procureur.

Mais le violeur présumé "évalue le nombre de ses victimes à une quarantaine", a déclaré le procureur à la presse. Il s'agit en majorité des femmes majeures, mais aussi des mineures. Parmi ces dernières, figurent une collégienne de 13 ans et plusieurs lycéennes de 17 ans, a-t-on précisé de source policière.

Cette affaire est l'une des plus importantes de la période récente en termes de victimes. En 2015, un homme de 40 ans avait été mis en examen à Evry (région parisienne) pour 33 viols, tentatives de viols et agressions sexuelles commis entre 1995 et 2000, pour la plupart dans une forêt.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS