Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour relancer la compétitivité des entreprises, le gouvernement français a décidé mardi de les faire bénéficier à partir de 2014 de crédits d'impôt qui atteindront en rythme de croisière au bout de trois ans les 20 milliards d'euros. Un effort en partie financé par des hausses de TVA.

Le Premier ministre a vivement défendu les mesures arrêtées par le gouvernement au lendemain de la remise du rapport de Louis Gallois, alors que la droite et certaines voix à gauche dénonçaient déjà "un reniement" à propos de la TVA.

"C'est un plan cohérent, complet (...) qui provoque un signe fort comme vous n'avez jamais eu le courage de le faire", a lancé à l'Assemblée nationale Jean-Marc Ayrault à l'adresse de l'opposition.

"Il y a effectivement un appel à la TVA mais seulement pour un tiers du financement, c'est-à-dire par une modulation à partir du 1er janvier 2014, et non pas au 1er octobre 2012 comme vous l'aviez décidé, où 12 milliards d'euros (14,5 milliards de francs) pesaient sur le pouvoir d'achat des ménages", a-t-il fait valoir.

La nouvelle majorité a abrogé dès cet été la hausse de TVA votée à la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Economies supplémentaires

Détaillant la batterie de mesures devant la presse, à l'issue du séminaire de ministres réuni à Matignon, M. Ayrault avait expliqué à la mi-journée que le ballon d'oxygène de 20 milliards d'euros pour les entreprises serait financé pour moitié par des économies supplémentaires dans les dépenses publiques en 2014 et 2015.

Les autres 10 milliards proviendront, en vitesse de croisière en 2016, de cette "restructuration de la TVA" engagée deux ans plus tôt, et de la mise en place d'une "fiscalité écologique" cette année-là, a-t-il dit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS