Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Union des étudiants juifs de France (UEJF) a obtenu vendredi de Twitter qu'il retire les messages antisémites qui lui seront signalés par l'association, a annoncé vendredi son avocat. Le défenseur se félicite d'une "importante victoire".

"On a obtenu qu'ils appliquent spontanément la loi française, pour laquelle une injonction judiciaire n'est pas nécessaire au retrait d'un contenu manifestement illicite", a expliqué l'avocat. L'association fournira d'ici à la fin de la journée la liste des messages qu'elle souhaite voir retirés, a-t-il ajouté.

"C'est le début, on l'espère, d'une collaboration fructueuse", "ce qui ne mettra pas un terme à toute procédure car ils ne souhaitent pas nous communiquer les coordonnées des auteurs des tweets", a-t-il ajouté. Il a évoqué le dépôt prochain d'une action en référé devant la justice à ce sujet.

Vague de propos antisémites

L'UEJF avait annoncé jeudi soir son intention d'attaquer Twitter en justice pour contraindre le réseau social à faire disparaître ces messages antisémites, après un entretien décevant avec des responsables du réseau.

Apparu sur Twitter le 10 octobre, le mot clé  unbonjuif a entraîné une vague de propos antisémites, au point que plusieurs associations se sont dit prêtes à engager une action en justice contre le réseau social.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS