Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Francesco Paolo Tronca a officiellement pris ses fonctions de maire de Rome dimanche. Il a été nommé par le gouvernement italien pour remplacer Ignazio Marino, démissionnaire. Ce préfet de 63 ans était jusqu'ici en poste à Milan.

Alors que l'Exposition universelle de Milan a clos ses portes samedi soir, lors d'une cérémonie durant laquelle a été vantée "une Italie qui gagne", M. Tronca a déclaré qu'il comptait "adapter le modèle milanais" à la capitale. Son premier engagement officiel a été sa participation à la messe de la Toussaint célébrée par le pape François dans le cimetière romain du Verano.

En charge des affaires courantes avant la tenue des prochaines élections municipales, vraisemblablement au printemps 2016, M. Tronca va surtout s'occuper de gérer les derniers préparatifs en vue du Jubilé, l'année sainte décrétée par le pape à partir du 8 décembre. Celle-ci devrait attirer des millions de pèlerins à Rome.

Prédécesseur impopulaire

A la suite de la démission d'une majorité des élus du conseil municipal de la capitale italienne vendredi (26 sur 48), M. Marino, très impopulaire, avait été contraint au départ. Le torchon brûlait depuis des mois entre cet ancien chirurgien de 60 ans et sa majorité.

Le Parti démocrate de Matteo Renzi avait réclamé ouvertement sa démission après un énième scandale portant sur des notes de frais injustifiées. Le chef du gouvernement l'avait pratiquement cloué au pilori en juillet, et flanqué d'un préfet chargé de l'"aider" dans la gestion quotidienne de la ville.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS