Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le ministre mexicain de l'Intérieur Francisco Blake Mora est mort vendredi dans le crash d'un hélicoptère dans une zone montagneuse au sud de Mexico. L'accident a fait sept autres victimes et il n'y a aucun survivant, a annoncé la présidence mexicaine.

L'appareil gouvernemental se dirigeait vers la ville de Cuernavaca, à 90 kilomètres au sud de la ville de Mexico, pour une réunion de fonctionnaires de justice. L'accident a notamment tué trois proches collaborateurs du ministre, dont le vice-ministre de l'Intérieur Felipe Zamora.

Dans un message télévisé, le président Calderon a déclaré que les circonstances du drame font penser à un accident mais que "toutes les éventualités" seront examinées.

Un précédent ministre de l'Intérieur du président Felipe Calderon, Juan Camilo Mourino, avait trouvé la mort avec huit autres personnes il y a trois ans, en novembre 2008. Son petit avion s'était écrasé au nord-ouest de la ville de Mexico.

Agé de 45 ans, l'avocat Francisco Blake Mora était ministre de l'Intérieur depuis le 14 juillet 2010. Ancien député et membre actif du Parti action nationale (PAN) au pouvoir, il avait été désigné à ce poste par le président Calderon en raison de son expérience en matière de coordination des forces de sécurité dans son Etat natal de Basse Californie, dans le nord-ouest du Mexique.

La principale tâche de Francisco Blake Mora était de coordonner le combat contre le crime organisé. Le Mexique est en guerre contre les narcotrafiquants depuis l'arrivée au pouvoir de M. Calderon fin 2006. Depuis, les violences liées aux cartels de la drogue ont fait quelque 45'000 victimes.

En route pour ce sommet à bord de l'avion présidentiel Air Force One, le président américain Barack Obama a téléphoné à M. Calderon. Il lui a dit être "choqué et attristé en apprenant la mort tragique" du ministre mexicain et des autres victimes. Le gouvernement chilien a exprimé aux autorités et au peuple du Mexique "ses condoléances les plus attristées et sa solidarité".

ATS