Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La crise fait baisser les scrupules des assurés suisses: la compagnie Allianz Suisse a mis au jour près de mille cas de fraudes parmi ses clients en 2009, en hausse de près de 10%. Les arnaques parmi les plus courantes sont les "dommages matériels auto-provoqués".
Près de 10% des sinistres indemnisés par les assureurs helvétiques reposent sur des prétentions frauduleuses, communique lundi Allianz, se basant sur des estimations de l'Association suisse d'assurances. Motif principal de ces arnaques: le besoin d'argent liquide, précise l'assureur.
En période de vacances, les assurés peu scrupuleux profitent notamment du fait que les rapports de police établis à l'étranger sont "toujours indéchiffrables et rarement complets", poursuit la société d'assurances, l'une des plus grandes de Suisse. Et de citer l'exemple d'une voiture retrouvée au fond d'un talus, alors même que la somme restante du leasing devait être remboursée au retour de voyage.
"En ces temps de difficultés économiques, les gens ont moins de scrupules envers leur assurance", explique Jörg Zinsli, responsable des sinistres chez Allianz Suisse. Mais ce type d'escroquerie n'est pas sans conséquence, rappelle l'expert.
Si les arnaqueurs recourent à des méthodes de plus en plus ingénieuses, les experts de la lutte contre la fraude sont eux aussi de mieux en mieux équipés, notamment au niveau informatique. L'année dernière, l'assureur est ainsi parvenu à "sauver" quelque 18 millions de francs en pinçant des escrocs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS