Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les véhicules ont été interceptés par la police cantonale valaisanne et amenés au Centre de compétence du trafic lourd à St-Maurice.

Police cantonale valaisanne

(sda-ats)

Cinq chauffeurs de poids lourds immatriculés à l'étranger ont été récemment interceptés sur l'autoroute A9 et dénoncés en Valais. Le système de dépollution de leur véhicule avait été frauduleusement manipulé.

La fraude a été découverte par les spécialistes du Centre de compétence du trafic lourd (CCTL) de St-Maurice entre le 23 mars et le 5 avril, a indiqué la police cantonale valaisanne jeudi dans un communiqué. Chacun des véhicules possédait un boîtier non autorisé permettant de désactiver le système de dépollution obligatoire.

La société de transport incriminée, dont le siège est en Biélorussie, a ainsi pu faire des économies importantes. D'une part en n'achetant pas l'additif obligatoire qui se mêle au carburant pour limiter les émissions polluantes, d'autre part en faussant les données d'émissions qui servent de base pour la perception de la redevance poids lourds liée aux prestations (RPLP).

Les boîtiers non autorisés ont été séquestrés et les poids lourds une fois remis en conformité ont pu reprendre leur route. Les contrevenants biélorusses et leur employeur ont dû débourser des garanties d'amende pour un total de 9000 francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS