Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cinq hommes ayant braqué en juillet 2010 des banques Raiffeisen à Epagny (FR), Semsales (FR) et Dombresson (NE) ainsi qu'un magasin dans le Seeland bernois ont écopé de lourdes peines lundi à Châtel-St-Denis (FR). Le principal accusé a été condamné à 8 ans de réclusion.

Ses co-auteurs sont condamnés respectivement à un an de privation de liberté assorti de sursis pendant trois ans, et à des peines ferme de quatre ans, quatre ans et demi et cinq ans. Ces cinq hommes sont trois Algériens, un Suisse et un Français.

En juillet 2010, cette bande a accumulé les braquages dans trois cantons. A chaque fois, ils ont procédé de la même manière. Ils obligé les employés à leur remettre de l'argent sous la menace d'un cutter et d'une arme factice avant de fuir à bord d'une voiture volée.

Lourd passé judiciaire

Le principal accusé est un Algérien vivant en Suisse depuis longtemps. Il a un lourd passé judiciaire; il a déjà été condamné à deux ans de prison en 2003 et à cinq ans en 2005 pour des faits similaires.

Le Tribunal d'arrondissement de la Veveyse a largement suivi le Ministère public qui avait requis douze ans de réclusion contre le principal accusé. La défense avait plaidé en partie l'acquittement, le sursis partiel ou complet. Les victimes sont satisfaites du jugement, a indiqué à l'ats leur avocat Philippe Bardy.

ATS