Navigation

Fribourg: fusion acceptée entre Tavel, Saint-Antoine et Alterswil

Fribourg, ici le chef-lieu cantonal, continue de soutenir activement les fusions de communes, notamment dans le district germanophone de la Singine (archives). KEYSTONE/THOMAS DELLEY sda-ats
Ce contenu a été publié le 19 mai 2019 - 13:31
(Keystone-ATS)

Les citoyens de Tavel, de Saint-Antoine et d’Alterswil (FR) ont voté dimanche en faveur du projet de fusion de leurs communes. La nouvelle entité, avec quelque 7500 habitants, constituera la deuxième plus grande commune du district germanophone de la Singine.

La fusion a été acceptée dans les trois communes, selon les résultats communiqués par la Chancellerie d'Etat. Dans le détail, Tavel, la plus peuplée, a dit oui à hauteur de 69,18%, Saint-Antoine de 72,91% et Alterswil de 56,66%.

La commune fusionnée prendra son envol le 1er janvier 2021. Elle talonnera alors l'entité la plus peuplée du district, à savoir Guin et ses quelque 7800 habitants et joue le rôle de capital économique de la région. Mais la nouvelle donne devrait modifier de manière significative le tissu politique et économique local.

Singine plus forte

Tavel est pour l'heure, et ce depuis 1848, le chef-lieu de la Singine, district germanophone qui compte près de 45'000 habitants. La commune actuelle dénombre 3500 âmes, ce qui en fait la moins peuplée des capitales de district. Avec bientôt ses 7500 habitants, elle se classera au huitième rang des communes fribourgeoises.

Les tenants de la fusion estiment que l'opération renforcera la position de la Singine et donnera un signal fort pour accroître la collaboration entre les communes du district. Le oui sorti des urnes dimanche s'accompagnera d’une manne de près d’un million et demi de francs qui tombera dans les caisses de la nouvelle commune.

Avec la fusion, le nombre total cumulé de conseillers communaux (exécutif) passera de 23 à 9. Selon la convention scellant l'opération, deux cercles électoraux seront maintenus jusqu’aux élections de 2026. D’ici là, cinq sièges seront réservés à Saint-Antoine et à Alterswil, les quatre autres revenant à Tavel.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article