Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fribourg - Des membres du collectif Raie Manta ont de nouveau été évacués d'un squat mardi soir à Fribourg par la police cantonale. Dix-neuf personnes entre 21 et 31 ans, dont cinq femmes, ont été interpellées lors de l'opération.
Les squatteurs, pour la plupart connus des services de police notamment pour d'autres tentatives d'occupation illégitime, ont été emmenés pour identification au Centre d'intervention de la gendarmerie de Granges-Paccot, a indiqué la police dans un communiqué diffusé dans la nuit de mardi à mercredi.
Les activistes étaient véritablement barricadés dans les locaux de l'espace Boxal depuis fin octobre. Ils n'ont opposé qu'une résistance passive aux gendarmes, a précisé la police.
L'évacuation a été effectuée sur l'ordre du préfet de la Sarine Carl-Alex Ridoré pour des raisons de sécurité. Elle fait suite à sa décision de juillet 2009 ordonnant la fermeture du site pour le 30 septembre 2010 au plus tard.
Site contaminéLes bâtiments présentent une contamination à l'amiante et aux solvants. Ils ne correspondent en outre pas aux normes de protection contre les incendies. Le propriétaire des lieux ayant déposé une plainte pénale pour violation de domicile, les squatteurs seront dénoncés à un juge d'instruction.
Le collectif Raie Manta a déjà tenté récemment de squatter des bâtiments inoccupés en ville de Fribourg, fin septembre à la rue de l'Industrie et mi-octobre à la Route-Neuve. Ce dernier immeuble, promis à la démolition par son propriétaire, est aujourd'hui entièrement rasé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS