Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Conseil d'Etat fribourgeois présente des excuses officielles à toutes les personnes qui, durant leur enfance, ont été placées dans des institutions ou des familles d'accueil et ont été victimes d'abus et maltraitances. L'exposition itinérante "Enfances volées" fait actuellement étape à Fribourg.

Le Conseil d'Etat regrette que les autorités de l'époque se soient montrées si négligentes de la dignité humaine de ces enfants et si peu soucieuses de leur garantir un cadre affectif et matériel approprié, écrit-il lundi dans un communiqué.

Aspects "profondément choquants"

Consacrée au thème des enfants placés, du 19e siècle jusque dans les années 1960, l'exposition nationale itinérante "Enfances volées" est actuellement présentée au Musée d'art et d'histoire de Fribourg (MAHF). Pour cette étape fribourgeoise, le MAHF a complété l'exposition par un volet régional qui met en lumière "certains aspects profondément choquants" du placement d'enfants dans le canton, ajoute le gouvernement.

Il ressort de cette exposition que des autorités fribourgeoises, communales et cantonales, ont été impliquées activement ou passivement dans la pratique du placement. Certaines communes procédaient elles-mêmes au placement d'enfants, les attribuant aux familles qui demandaient les coûts d'entretien les plus faibles. Quant à l'Etat, il s'est à tout le moins montré indulgent et inactif face à des situations où des enfants étaient abusés et maintenus dans des conditions sanitaires pitoyables.

L'exposition "Enfances volées" a engagé le Conseil d'Etat à réfléchir à la meilleure manière dont il pouvait officiellement prendre acte de ce chapitre de l'histoire fribourgeoise. Il a décidé d'adresser les excuses officielles de l'Etat de Fribourg à toutes les personnes qui, dans le canton, ont été privées d'une enfance normale en raison d'un placement forcé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS