Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fribourg - L'ancien official de l'Evêché de Lausanne, Genève et Fribourg a écopé mardi de 30 mois de prison dont 10 ferme et 20 avec sursis pendant trois ans. Le Tribunal cantonal (TC) de Fribourg a ainsi alourdi la peine que lui avait infligé le Tribunal pénal économique (TPE) en 2008.
Ce Péruvien de 59 ans avait été condamné en première instance à 28 mois de prison, dont six ferme et 22 avec sursis pendant cinq ans. Il est reconnu coupable d'escroquerie, d'abus de confiance et faux dans les titres. Le montant des malversations retenu est de près d'un demi-million de francs. Les lésés sont l'Evêché, la fondation de la bienheureuse Marguerite Bays et sa pupille.
L'homme n'a toujours pas pris conscience de la gravité de ses actes. En motivant brièvement le verdict, le président du tribunal Alexandre Papaux a relevé que l'accusé n'a pas eu un mot de regret pour ses victimes lors de l'audience.
Le TC a largement suivi le Ministère public, qui, comme la défense, avait fait recours. L'accusation était de l'avis que le TPE avait outrepassé ses droits en accordant à l'accusé une réduction de responsabilité de près de 33% alors que seule une expertise, celle du neurologue, mentionnait une légère diminution de sa responsabilité. L'admission d'une réduction de 25% de sa responsabilité était donc bien assez suffisante.
La cour a en outre jugé que la lourdeur de ses fautes et la durée pendant laquelle il a exercé son activité délictueuse ne permettait pas de s'en tenir à six mois de prison ferme. Elle a donc monté la barre à dix mois.
La défense avait plaidé avec maestria en faveur d'une peine compatible avec un sursis total, soit au maximum 24 mois.
Elle avait argué de la vulnérabilité particulière de l'accusé face à la prison, soulignant que son état de santé - l'accusé souffre d'épilepsie - s'était détériorée. La cour ne l'a absolument pas suivie.
L'ancien official a grugé l'évêché à double titre. Non seulement, il a détourné des fonds, mais en outre il l'a trompé sur ses qualifications. L'homme n'avait jamais obtenu de doctorat en droit canon et n'avait achevé aucune étude universitaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS