Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Fribourg: les artistes d'un spectacle osé ne sont pas condamnables

Les deux artistes néerlandais ayant interprété en juillet dernier dans le cadre du Festival du Belluard un spectacle flirtant avec la scatologie ne sont pas condamnables. Le Ministère public a émis une ordonnance de non-entrée en matière diffusée vendredi.

Suite à la lecture d'un compte-rendu de presse sur ce spectacle, un particulier avait déposé plainte auprès de la justice fribourgeoise pour pornographie. Il s'agissait de la seule plainte enregistrée par le Ministère public concernant le spectacle "Kein Applaus für Scheisse (Pas d'applaudissements pour de la merde)".

De l'avis du Ministère public, seules deux scènes du spectacle auraient pu constituer, l'une de la pornographie douce, l'autre de la pornographie dure. Pour ce qui est de la première, le procureur note que le spectacle a été présenté à une heure tardive, à un public dûment averti et composé de personnes âgées d'au moins 16 ans.

Pornographie dure

Un double contrôle avait en outre été effectué, à la caisse et à l'entrée de la salle. Exit donc la pornographie douce, de toutes façons pas condamnable.

Pour ce qui est de l'autre scène, où un des deux protagonistes urine dans la bouche de sa partenaire, elle pourrait, considérée hors contexte, tomber sous le coup de l'accusation de pornographie dure. Pour échapper à cette qualification, "cet acte doit s'inscrire dans une représentation qui peut se prévaloir d'une valeur culturelle digne de protection".

Il revient au juge pénal de distinguer ce qui est de l'art et ce qui n'en est pas, tout en tenant aussi compte de la liberté artistique. Dans le doute, le Ministère public a tranché en faveur de l'art.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.