Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sept des onze manifestants poursuivis pour émeute pour avoir participé à un rassemblement ayant dégénéré le 12 juin 2010 à Fribourg ont été acquittés vendredi. Parmi les quatre autres reconnus coupables, un écope de 60 jours-amende sans sursis, deux autres de 40 jours-amende avec sursis et un est exempté de peine.

C'est dans le calme, salué par le juge de police de la Sarine Alain Gautschi, que les onze jugements ont été lus vendredi et brièvement motivés. L'avocat de la seule femme condamnée a, au cours même de l'audience, annoncé qu'il ferait recours.

L'accusé le plus lourdement condamné est un Fribourgeois de 23 ans. Selon le juge, il ne s'est à aucun moment désolidarisé de la manifestation. Il y a participé du début à la fin, contrairement à ses déclarations "à constance variable", mais comme les photos et vidéos prises sur les lieux l'attestent.

Manifestation autorisée

Pour mémoire, un rassemblement du comité "Justice pour tous - contre les violences policières" avait dégénéré. Commencée pacifiquement, la manifestation avait réuni une centaine de personnes. Elle avait dégénéré devant la prison centrale, en basse-ville de Fribourg.

Une centaine d'engins avaient été tirés par les manifestants, dont des fumigènes classiques et des fusées de détresse utilisées dans la navigation. Les forces de l'ordre avaient riposté avec des balles en caoutchouc. Plus d'une quarantaine de manifestants avaient été interpellés. Près d'une centaine de policiers avaient eux été mobilisés.

ATS