Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des chasseurs-cueilleurs venaient à un rythme saisonnier chasser dans cette région de la Tour-de-Trême (FR), entre les VIe et Xe millénaires avant J.C.

(sda-ats)

Des traces de la présence de chasseurs-cueilleurs ainsi que du passage des troupes de la Légion romaine ont été mises au jour à la Tour-de-Trême, respectivement au Mont-Vully (FR). Les 19e Cahiers d'archéologie fribourgeoise présentent les dernières découvertes.

Sur un campement de plein air occupé à un rythme saisonnier entre les Xe et VIe millénaires par des chasseurs-cueilleurs, une fosse, sept foyers et une zone de vidange où étaient entreposés les déchets de ces foyers ont pu être mis en évidence. On y trouve aussi les outils courants en pierre, réalisés dans des matières régionales telles que la radiolarite ou le quartzite, voire façonnés dans du silex exogène, indique l'Etat de Fribourg vendredi.

Dans la même région, non loin de la chapelle de la Motta à la Tour-de-Trême, deux tombes du début de l’âge du Bronze (1800-1700 av. J.-C.) ont été fouillées. Les défunts portaient des éléments de parures telles que des épingles et des torques, ces colliers métalliques rigides des chefs gaulois. Ces chantiers significatifs ont été mis au jour en 2003.

Plus au nord dans le canton, les équipes du service d'archéologie ont découvert sur les sites de l’ancien port romain de Joressant et du pont du Rondet, au Mont-Vully, le plus important lot de jougs et jouguets de l’Europe romaine. Les nombreuses attaches de joug également trouvées attestent l’usage du harnais à plaquette de traction, précisent les archéologues.

Ces objets peu communs confirment le passage dans la région des troupes de la fameuse, et crainte, LEGIO XXI, dite Rapax. Elle était chargée notamment de défendre le territoire de l'empire au Nord des Alpes entre le Ier siècle avant J.C. et le Ier de notre ère.

Sensibiliser la population

La 19e livraison des Cahiers d’archéologie fribourgeoise, qui coïncide avec l’année européenne du patrimoine, consacre également une analyse aux diverses étapes de transformation d'un bâtiment de Rue entre les XIIe et XIXe siècles. Elle fait en outre le point sur les travaux de restauration à l’abbaye cistercienne de la Maigrauge de Fribourg.

Les Cahiers paraissent pour la dernière fois sous cette forme, précise encore la Direction de l ́instruction publique, de la culture et du sport (DICS) dans son communiqué. Le périodique adoptera une nouvelle livrée pour son édition anniversaire à fin 2018. Et le DICS d'ajouter qu'en cette année remarquable pour le patrimoine européen, les Cahiers d’archéologie constituent un maillon pour sensibiliser la population à sa valorisation, qu’il soit archéologique ou historique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS