Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fribourg - Les analyses effectuées par le laboratoire microbiologique du CHUV à Lausanne ont révélé que la poudre blanche retrouvée dans le courrier de Billag à Fribourg n'est pas de l'anthrax. Il s'agit de sucre de raisin.
Tout danger de contamination est donc définitivement écarté, le dispositif est entièrement levé et les locaux ouverts, a indiqué la police cantonale. L'enquête de police reste néanmoins ouverte pour déterminer l'identité de l'expéditeur de la lettre.
La poudre blanche a été découverte dans une enveloppe reçue vendredi matin par Billag. Craignant une tentative d'empoisonnement à l'anthrax, six personnes ont subi une procédure de décontamination et vingt ont été placées en observation.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS