Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le dossier électronique permettra notamment d'améliorer et d'accélérer les échanges de dossiers médicaux (archives).

KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI

(sda-ats)

Les députés fribourgeois ont approuvé mercredi à l'unanimité un décret pour l'octroi d'un crédit de 4,41 millions de francs en vue de la mise en place du dossier électronique du patient (DEP). Pour ce faire, le canton rejoint l'association intercantonale cara.

Le coût global brut de la réalisation du projet de mise en place de la plate-forme du DEP au plan cantonal est estimé à 5,15 millions de francs, a rappelé la rapporteure de la commission Anne-Meyer Loetscher (PDC).

Mais Fribourg attend une aide de 740'000 francs de la part de la Confédération, permettant de faire baisser la facture. C'est notamment pour bénéficier de ce soutien que le Conseil d'Etat a pris la décision d'adhérer à l'association cara, a rappelé la conseillère d'Etat en charge de la santé Anne-Claude Demierre.

Cara, qui regroupe le Valais, Genève, Vaud, Fribourg et le Jura, permettra notamment au canton de Fribourg de bénéficier des expériences des partenaires déjà bien avancés dans ce domaine et d'économies d'échelle.

L'association romande mettra à disposition l'infrastructure technique et opérationnelle nécessaire au fonctionnement de la plate-forme DEP de la communauté. Les cantons signataires se répartissent les coûts du projet en fonction de leur population.

Quelques craintes

Largement soutenue, la numérisation du système de santé a toutefois suscité quelques craintes parmi les députés. "Il s'agit de garantir la confidentialité des données, notamment vis-à-vis des assureurs", a ainsi estimé Chantal Pythoud-Gaillard (PS).

Une préoccupation de sécurité partagée par André Schoenenweid (PDC), qui s'inquiète également des coûts de fonctionnement futurs du projet. Anne-Claude Demierre a tenu à rassurer sur ces points, assurant notamment que le Conseil d'Etat reste "très attentif aux questions de sécurité".

Le crédit cadre voté couvre la part cantonale des coûts initiaux de l'association intercantonale, mais aussi les frais liés à la mise en oeuvre initiale du DEP au niveau cantonal. Son montant permet un financement graduel suivant le déploiement progressif du DEP dans le canton.

Une impulsion du canton

Le canton de Fribourg fournira l'impulsion pour le lancement du DEP dans le canton, en prenant à sa charge la part des coûts d'infrastructure technique et organisationnelle durant les premières années, soit de 2018 à 2022.

Dès 2023, les coûts d'exploitation de la plate-forme DEP seront à charge des prestataires de soins, a toutefois rappelé Mme Demierre. "L'outil apportera en effet à terme un réel bénéfice aux professionnels de la santé", a souligné le Conseil d'Etat dans son message.

Selon la loi fédérale sur le dossier électronique du patient, entrée en vigueur en 2017, les hôpitaux ont jusqu'en 2020 pour se doter de ce dispositif. Les maisons de retraite et de soins ainsi que les maisons de naissances disposent de deux années supplémentaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS