Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lors de sa conférence de presse d'avant-saison, Fribourg Gottéron a présenté sa nouvelle identité et son nouveau slogan. Sur le plan sportif, le club vise les play-off après un exercice décevant.

Emotions. Passion. Communion. Le président de Fribourg Gottéron Michel Volet a tout de suite énoncé ce qu'il souhaitait revoir à la BCF Arena dans les semaines à venir. La saison manquée des Dragons a poussé le club à repenser sa stratégie, à dépoussiérer son image. "Franchement, si nous avions terminé à la huitième place, je ne pense pas que nous aurions entrepris tout cela, avance Michel Volet. On se serait tapé sur l'épaule dans un ouf de soulagement. Là, dès le mois de janvier, nous nous sommes posé des questions. Cela s'est traduit par l'engagement d'un directeur sportif en la personne de Christian Dubé ou encore de celui de David Aebischer comme entraîneur des gardiens. Nous avons encore beaucoup de projets, mais nous allons dans le bon sens. Mais ce qui me tient le plus à coeur, c'est de revoir une patinoire pleine, parce que 700 places vides, ça fait mal!"

Les objectifs de la saison à venir ont été revus à la baisse par rapport aux championnats précédents. Le club souhaite atteindre les play-off, les seizièmes de finale de la Ligue des champions et d'aller "le plus loin possible" en Coupe de Suisse. En quête de rachat, les Dragons seront menés sur la glace par un nouveau capitaine. Après Benny Plüss, c'est Julien Sprunger qui aura le "C" brodé sur le maillot. Une façon de donner un signal fort au vestiaire fribourgeois avec l'un des joueurs les plus emblématiques de cette dernière décennie du côté de la BCF Arena. "Il est nécessaire d'envoyer des signaux forts, ajoute Michel Volet. Cela ne sert à rien de faire des théories de sacs à pain. Il est essentiel de savoir d'où l'on vient".

Concernant le contingent, Gottéron compte aujourd'hui deux gardiens, huit défenseurs et quatorze attaquants. Les cas de Martin Ness et Joel Kwiatkowski sont toujours en suspens, mais Ness s'entraîne actuellement avec Davos. Selon les dires du directeur sportif Christian Dubé, Fribourg tient à rajeunir ses cadres et à miser davantage sur les jeunes. Trois joueurs seront prêtés à Red Ice en LNB. Il s'agit de Ludovic Waeber, David Wildhaber et Sandro Brügger.

Avec son nouveau slogan "Pour un jour, pour toujours", Fribourg espère instiller un peu de cette tradition familiale qui a fait le succès du club de St-Léonard. Malgré la dernière saison ratée, le directeur général Raphaël Berger s'est dit satisfait des chiffres de vente des abonnements qui se situent "dans les mêmes eaux que l'année précédente à pareille époque". Constat identique pour le sponsoring, même si le directeur général use du conditionnel en disant que "les objectifs devraient être atteints au début de la saison".

ATS