Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Fribourg lance un concept décentralisé de développement scolaire

Le canton de Fribourg veut permettre à chaque établissement de définir son plan de développement (photo symbolique).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Le canton de Fribourg met en place un concept permettant à chaque établissement scolaire de définir son propre plan de développement. Le choix est le fruit d'un processus de deux ans, ayant impliqué tous les partenaires de l'école.

La qualité de l’école s’inscrit dans le cadre de la Constitution fédérale et celui du concordat HarmoS, a rappelé mercredi le Conseil d'Etat fribourgeois en présentant un concept qui concerne la langue française. "La récente législation scolaire cantonale contient également plusieurs dispositions qui traitent du sujet."

Plusieurs établissements se lanceront dès la rentrée 2019 pour une phase-pilote, avant une généralisation du projet en 2020, ont précisé les services du conseiller d'Etat Jean-Pierre Siggen, en charge du dossier. Les écoles germanophones adapteront ultérieurement leur concept qualité, après l’entrée en vigueur du Lehrplan 21.

Dans la continuité

Pour concrétiser les intentions, un nouveau cadre conceptuel a été construit en pensant la scolarité obligatoire dans la continuité, soit du niveau 1 au 11h et dans l’idée de mettre en avant le développement professionnel collectif et individuel des enseignants. Des projets en Ecosse et en Bavière ont servi d'exemples.

Le processus de maturation a duré deux ans, relève le gouvernement. Elle a impliqué plus de 190 personnes et fait l'objet d'une présentation dans chaque établissement scolaire francophone et à tous les enseignants. L'idée consiste à donner un cadre d’action commun, avec la possibilité de développer les particularités locales.

Cinq axes majeurs

Les cinq axes du développement de la qualité sont: l'enseignement et les apprentissages, la cohérence et la continuité, la prise en compte de l'élève et des parents, le "leadership" et les responsabilités ainsi que la gestion des ressources.

La démarche retenue est celle de l’auto-évaluation et de l’évaluation externe. La première s’inscrit dans une perspective de développement des enseignants. Elle vise à amener l’enseignant et l’établissement à identifier des ressources et des pistes de développement pour offrir aux élèves un cadre cohérent d’enseignement et des conditions optimales d’apprentissage.

Quant à l'évaluation externe de la qualité de l'enseignement, jugée indispensable, elle reviendra à l’inspecteur ou l’inspectrice scolaire.

Deux objectifs prioritaires

Le développement de la qualité se traduira sur le terrain en projets concrets et en actions communes construites à la suite de l’analyse du contexte. Il s'agit par exemple d’accompagner les élèves en difficulté ou d'instaurer un plan pour la communication avec les parents pour les rassurer quant à la sécurité sur le chemin de l’école.

Deux objectifs sont prioritaires aux yeux du gouvernement fribourgeois: comprendre les besoins et y répondre ainsi que valoriser les réussites et les partager.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.