Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fribourg a signé un septième succès en sept matches. Les Dragons ont dominé Lausanne 2-0 dans une partie émaillée par quelques charges appuyées.

Des charges appuyées, de la chance et de la maladresse, voici les ingrédients principaux de ce premier Fribourg-Lausanne de la saison. Et au final, c'est Fribourg qui a quitté la glace avec la totalité de l'enjeu malgré de solides lacunes défensives. Mais les joueurs de Gerd Zenhäusern ont clairement la baraka en ce moment et ils ont eu le bonheur d'affronter un LHC d'une maladresse confondante.

Gottéron n'a eu besoin que d'un jeu de puissance pour écarter les Vaudois. En 19 secondes, la SBS (Sprunger-Bykov-Salminen) a braqué la banque d'un Cristobal Huet pourtant impeccable. Eteints dans le premier tiers, les Lions ont rugi dans le deuxième vingt. Rugi et non pas mordu. Parce que la transversale, sur un tir de Walsky, ou la maladresse de Pesonen (par deux fois) ont privé les Vaudois d'une égalisation méritée. Et les esprits se sont échauffés après une charge de Julien Sprunger sur Jannik Fischer. Bousculé par un adversaire, le défenseur lausannnois a péniblement retrouvé un semblant d'équilibre avant de faire connaissance avec l'omoplate du capitaine fribourgeois. Pas de sanction des arbitres mais un sentiment d'injustice pour les Vaudois qui n'ont pas digéré cette action. S'il est bien difficile de se substituer aux arbitres, les contradicteurs de Julien Sprunger se souviendront qu'il a accumulé 14 matches de suspension sur les sept dernières années.

Lausanne a encore eu de belles chances de revenir à hauteur du leader, mais la déviation de Louhivaara n'a rencontré que le poteau (41e). Une pénalité majeure à l'encontre de Schilt aurait dû offrir un but aux Vaudois en fin de partie, mais le jeu de puissance des Lions est l'inverse de celui de Fribourg en ce qui concerne l'efficacité. On parlera de confiance du côté des Dragons. Avec 19 points en sept matches, Fribourg fait presque tout juste.

Bienne coule

Contrairement à Gottéron, Bienne marque le pas. Les Seelandais ont coulé dans leur Tissot Arena face à Ambri-Piotta (5-0) pour un week-end à zéro point. Déjà moins concentrés la veille devant Genève, les joueurs de Schläpfer ont fait dans le minimalisme. Et contrairement aux grosses cylindrées du championnat, Bienne ne peut se permettre un effort à 50%.

Zurich peut dire merci à ses jeunes. Les Lions ont battu les Ours 2-1 grâce à des buts de Pius Suter (19 ans) et d'Auston Matthews (18 ans). Le prodige américain a inscrit son troisième but en quatre parties.

Le champion ne rigole pas beaucoup en ce début de championnat. Les Grisons ont fait connaissance avec un Kloten galvanisé et emmené par un Chad Kolarik en feu. L'Américain a inscrit un "Chad-trick" lors du tiers médian. L'équipe de Sean Simpson a démembré Davos lors de cette période en inscrivant cinq buts pour une superbe victoire 5-1. Davos 10e avec six points, voilà une image que l'on n'avait plus vue depuis très longtemps.

Langnau poursuit quant à lui son apprentissage à la dure de la LNA. Le néo-promu n'a pas pesé lourd face à Zoug (5-0) et un Bouchard parfait dans le rôle du chef d'orchestre (3 assists).

Classement: 1. Fribourg-Gottéron 7/19. 2. Zoug 7/18. 3. Zurich Lions 8/14. 4. Bienne 7/13. 5. Ambri-Piotta 7/11. 6. Genève-Servette 7/9. 7. Kloten Flyers 7/9. 8. Berne 7/8. 9. Lugano 7/8. 10. Lausanne 7/7. 11. Davos 6/6. 12. Langnau Tigers 7/4.

ATS