Toute l'actu en bref

La 14e journée de LNA a vu Fribourg Olympic battre Lausanne sans aucun souci. Le champion s'est imposé 90-69, alors que les Lions de Genève ont écarté Boncourt 87-73.

Sans être sévère, la rencontre entre Fribourg Olympic et le BBC Lausanne avait peu de chances de déboucher sur un résultat différent qu'une victoire d'Olympic. En proie à de gros soucis financiers, les Vaudois avaient eu recours à une opération de grande envergure dans les médias avant leur demi-fianle de Coupe de Suisse samedi passé contre Monthey.

Forcément, même si la situation est un peu moins désespérée qu'il y a deux semaines, les Lausannois savent qu'ils évoluent encore avec une épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes. Alors face au champion, les hommes de Randoald Dessarzin ont tenté de faire bonne figure en début de partie, mais les Fribourgeois ont vite pris leurs aises. Avec vingt points d'avance à la mi-match, les joueurs de Petar Aleksic n'ont pas eu à trembler en deuxième mi-temps. Face à un effectif fribourgeois pléthorique avec cinq joueurs à plus de 12 points, seuls Cochran (20 pts) et Wilson (19 pts) ont pu régater côté vaudois. Olympic revient à hauteur de Monthey en tête du classement mais avec un match de plus que les Chablaisiens.

Les Lions de Genève ont de leur côté dominé Boncourt 87-73. Quand après 13 minutes, les Lions menaient 41-8, il n'y avait plus beaucoup de suspense. Avec 35 points d'avance (79-44), l'entraîneur genevois Jean-Marc Jaumin a logiquement offert du temps de jeu à ses remplaçants. Les Jurassiens ont alors pu refaire une partie de leur retard. Comme pour les Genevois, cinq joueurs boncourtois ont pu inscrire plus de dix points. Mais ces points ont été signés contre la deuxième garniture des Lions et dans ce que l'on nomme le "garbage time".

Match nettement plus disputé à la Riveraine. En tous les cas durant trois quart-temps. Au final, Union Neuchâtel s'est imposé 79-62 face aux Starwings. Après trente minutes de jeu, les joueurs de manu Schmitt ne menaient que d'un point (55-54). Se sentant menacés, les Neuchâtelois ont retroussé leurs manches et cela a fini par payer. Avec 18 points inscrits dans la raquette contre seulement 4 pour les Bâlois, il est simple d'identifier où les Unionistes ont su faire la différence. Krstanovic 16 pts/11 rebonds) et James (17/12) ont réussi chacun un double-double. Bien épaulé par Brian Savoy (17 pts), les deux importés ont pesé sur la rencontre en ajoutant 12 assists à eux deux.

Dans le dernier match de la journée, Lugano a battu Swiss Central 66-58.

ATS

 Toute l'actu en bref