Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fribourg Olympic a réussi le deuxième triplé de son histoire après celui de 2007. Vainqueurs des Lions de Genève 74-73 à St-Léonard, les Fribourgeois remportent la finale 4-1 et un 17e titre.

Fribourg l'a fait. Après la Coupe de la Ligue et la Coupe de Suisse, Olympic a enlevé le titre de champion. Ce titre s'est joué sur des détails et sur une passe d'armes mémorable entre les frères Mladjan. Marko a manqué un layup à 34 secondes alors que le score était de 71-70 en faveur de Fribourg et derrière c'est Dusan qui a planté un trois points ahurissant sur une jambe pour donner quatre longueurs d'avance à ses couleurs.

Les Genevois ont eu une dernière chance de l'emporter et de s'offrir un sixième match mais Grüninger n'a pas eu suffisamment de sang-froid pour réussir son lancer primé. Debout sur un panneau publicitaire, le coach Petar Aleksic a laissé éclater sa joie alors que le match n'était pas encore tout à fait fini.

Ce match à suspense et d'un bon niveau a mis en lumière l'esprit de guerriers d'Olympic face à l'homogénéité du contingent genevois. Discret en début de partie, Babacar Touré a commencé doucement, mais il a fini en trombe. 22 points et 18 rebonds avec surtout 11 prises offensives et 3 contres pour faire bien. Face à Arnaud Cotture et Marko Mladjan rapidement à quatre fautes, le Sénégalais s'est régalé sous les paniers.

Trop de fautes côté genevois

Tactiquement, les Genevois ont longtemps fait tout juste. Face à des Fribourgeois à l'heure défensivement mais en passe de réussite offensive, Vedran Bosnic avait préparé son équipe de manière optimale. Seulement il a manqué un tout petit quelque chose au final. Et ce petit quelque chose était dans le vestiaire fribourgeois.

Ce soupçon de mieux, c'est par exemple Dusan Mladjan qui lâche une bombe au bon moment. En face et en bon shooteur, Roberto Kovac a tenté de résister. Il a même fini meilleur marqueur de la rencontre avec 23 points, mais cela n'a pas suffi. Statistiquement, les Lions n'ont pas à rougir. Ils ont généralement mieux fait que leur adversaire, mais les chiffres ne veulent plus rien dire lorsque se jouent les derniers instants d'une partie acharnée.

Les Genevois se diront qu'ils ont commis trop de fautes et que les 23 points accordés sur lancers francs ont finalement pesé très lourd dans la balance. Peu importe au final. Fribourg a prouvé être la meilleure équipe cette saison. Constants depuis le mois de septembre, les joueurs de Petar Aleksic ont le droit de sortir les cigares et de fêter leur triplé. Ils font de très beaux champions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS