Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vainqueur 2-1 à Malley face à Lausanne, Fribourg s'accroche à son but. Les Dragons ont fait preuve d'une belle unité pour s'imposer et démontrer qu'ils croient plus que jamais aux play-off.

Plus question de tergiverser pour les Fribourgeois. Avec trois points de retard sur la barre, les hommes de Gerd Zenhäusern sont en mission commando. Et affronter le LHC durant sa période euphorique s'apparente à un véritable challenge. Un challenge que les Dragons ont su relever avec brio et un brin de chance.

La lumière est venue de la crosse d'Andreï Bykov en toute fin de période. Alors que l'on pensait se diriger vers la première pause sur un score nul et vierge, le centre fribourgeois a pris ses responsabilités. Après une entrée de zone tout en fluidité, Bykov a abusé Genazzi d'un joli mouvement avant d'adresser un tir très violent qui a brisé la défense de Huet et ça à seulement 2''7 de la fin du tiers initial.

Un avantage pas forcément mérité au vu du nombre des occasions, mais une belle façon de rappeler que Gottéron possède dans ses rangs des joueurs capables de faire la différence lorsque la situation l'exige. Et puis cette avance est apparue plus logique au cours d'un tiers médian bien maîtrisé par des Dragons opiniâtres et désireux de ne pas laisser un pouce de glace aux Vaudois. La plus belle illustration de cet état d'esprit fribourgeois intervint à la 34e lorsque Mauldin expédia le puck dans les tribunes en plongeant alors que son équipe évoluait en infériorité numérique, forçant du même coup Gottéron à jouer 50 secondes à 5 contre 3. Deux minutes, c'est Leeger qui donna 67 secondes de double supériorité numérique aux Fribourgeois en envoyant nonchalamment le disque au milieu des spectateurs.

Si Gottéron ne trouva pas la faille avec du personnel en plus, il parvint à doubler la mise à la 40e par Mauldin, comme si ces fins de tiers appartenaient aux Fribourgeois. Aiguillonnés par ces deux réussites, les Lausannois ont réagi au cours du troisième tiers. Froidevaux a réduit la marque, mais cela n'a pas suffi. Fribourg a tenu, comme Lausanne sait si bien le faire lorsqu'il mène au score.

Avec cette volonté, les joueurs de Gerd Zenhäusern ont toutes les raisons d'espérer. Mais il s'agira d'afficher la même intensité. A commencer demain contre Ambri dans une partie à nouveau décisive pour les Dragons.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS