Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Fribourg tout puissant, Genève se paie Zurich

En confiance, Fribourg a croqué Bienne 6-1. Genève-Servette s'est imposé 4-0 au Hallenstadion contre Zurich, alors que le LHC a perdu 4-1 devant Berne à Malley.

Pas de Sprunger, pas de problème. Fribourg n'a pas eu besoin de son capitaine - suspendu pour quatre rencontres après sa charge sur Jannik Fischer - lors de la venue de Bienne à la BCF Arena. Il faut dire que les Seelandais traversent une période houleuse depuis le week-end dernier et deux défaites face à Genève et Ambri-Piotta. Et à Fribourg, les Biennois n'ont pas existé. Alors Gottéron ne s'est pas gêné pour soigner son capital buts. Lors du troisième tiers, les Fribourgeois ont sanctionné les errances bernoises en frappant à quatre reprises. Le pigiste canadien Zach Hamill continue de justifier son engagement avec deux nouvelles réussites. L'état de grâce fribourgeois ne sera pas éternel, mais en ce moment les Dragons se moquent de la concurrence avec une facilité déconcertante.

Et si Genève-Servette avait retrouvé un bel allant? Bien entendu, tout le monde voit le 10-2 de mercredi dernier contre Uni Neuchâtel en Coupe de Suisse comme un détonateur, mais il ne faut pas oublier le succès du week-end dernier contre Bienne (3-2). A nouveau dangereux dans le jeu à 5 contre 5, les Grenat ont été impériaux en avantage numérique. La marque de fabrique des Aigles. Et contre Zurich, le test a tout du match référence. Indisciplinés en début de partie, les Lions ont subi la loi des Aigles avec un homme de plus sur la glace. Mention spéciale au jeune Damien Riat, auteur de deux assists dont une superbe passe appuyée sur le 3-0 de Noah Rod. Les Genevois espèrent poursuivre leur belle série face à Davos. Avec ou sans leur nouvel importé Jim Slater. Arrivé vendredi matin, le Canadien ne dispose pas encore de son permis de travail.

Lausanne s'enfonce petit à petit en fond de classement avec un revers 4-1 contre Berne à domicile. Les Lausannois ne savent plus gagner et mettent en avant leur jeu d'impuissance. 27 power-plays pour les Vaudois et aucun but! Les hommes de Heinz Ehlers avaient pourtant ouvert le score après seulement 49 secondes. Insuffisant toutefois pour plonger Bührer et ses potes dans le doute. Les Ours n'ont pas paniqué et trois buts sont venus saluer leur plus grande maîtrise des émotions. Le LHC a bénéficié de trois situations en supériorité numérique. Sans succès. Les Finlandais Pesonen et Louhivaara vivent actuellement une période noire. Le second, en particulier, ne se crée pas d'occasions de marquer. Juraj Simek n'a toujours pas trouvé d'employeur et Jan Alston pourrait bien sortir son téléphone. A voir samedi soir contre Bienne à la Tissot Arena si les Lions ont retrouvé un peu de contenance.

Tout en haut de la hiérarchie, Zoug ne fait plus de détails. Dernière victime de la furia zougoise: Ambri-Piotta, dominé 4-1. Les Léventins n'ont pas existé face aux joueurs de Harold Kreis. Ils ont surtout concédé des pénalités parfaitement exploitées par le power-play de l'EVZ. Le trio Bouchard-Martschini-Sondell s'est illustré et il apparaît que ces trois hommes seront à surveiller tout au long de la saison. Davos a pour sa part pris le meilleur sur les Langnau Tigers 4-2.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.