Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Chris Froome a reconnu que le système des autorisations d'usage à des fins thérapeutiques (AUT) pouvait "être détourné". Mais il a nié avoir jamais "cherché à contourner les règles".

"Je prends mon rôle dans le sport très sérieusement et je sais que je dois non seulement obéir aux règles, mais aussi aller plus loin afin de devenir un exemple éthique et moral, a publié sur twitter le leader de l'équipe Sky. Il est certain que le système des AUT peut être détourné et je crois que l'UCI (fédération internationale) et l'AMA (Agence mondiale antidopage) doivent s'en occuper au plus vite".

"Je n'ai jamais eu cette approche de la gagne à tout prix, assure toutefois le cycliste britannique de 31 ans, triple vainqueur du Tour de France. Je n'ai jamais cherché à contourner les règles. Je crois que les athlètes doivent prendre leurs responsabilités jusqu'à ce que des règles plus contraignantes soient mises en place."

Froome avait expliqué mi-septembre avoir bénéficié d'une autorisation d'utiliser des produits interdits en raison de problèmes d'asthme, assurant n'avoir "aucun problème" à ce que cette information ait fuitée suite au piratage de l'AMA par les pirates informatiques russes connus sous le nom de "Fancy Bears".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS