Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Michael Matthews (Sunweb) a remporté la 14e étape du Tour de France entre Blagnac et Rodez (181,5 km). Chris Froome (Sky) a lui réussi à reprendre le maillot jaune à Fabio Aru (Astana).

L'arrivée à Rodez avait déjà été le théâtre d'un combat épique en 2015 entre Greg Van Avermaet et Peter Sagan. Le Belge avait réussi à battre le Slovaque sur la côte de St-Pierre et ses 9,6% sur 570 mètres. Le Belge avait très envie de rééditer son exploit, mais il est tombé sur un Michael Matthews impérial. L'Australien a débordé le coureur de la BMC pour triompher en costaud.

Mais c'est finalement derrière que les yeux se sont rapidement tournés, histoire de voir si le maillot jaune Fabio Aru allait résister. Dans les derniers kilomètres, le champion d'Italie n'est pas parvenu à rester dans les premières positions. En queue de peloton, le coureur d'Astana a subi la dernière ascension. Devant, Chris Froome et ses coéquipiers de la Sky ont su se placer idéalement. Le Britannique n'a même pas eu besoin de trop forcer son talent pour récupérer le maillot jaune. Il avait six secondes de retard au départ de l'étape, le triple vainqueur du Tour attaquera l'étape de dimanche avec 18'' de bonus sur Aru.

Reto Hollenstein a fait partie pendant une bonne partie de l'étape de l'échappée du jour. Le géant thurgovien de la Katusha est revenu sur les quatre premiers attaquants du jour (Voeckler, De Gendt, Roosen et Bouet), mais il a dû se rendre à l'évidence qu'il n'avait pas les jambes suffisantes pour contester la victoire à De Gendt et Voeckler. Le Français a été le dernier à lâcher prise et De Gendt a tenté de se battre jusqu'au bout, mais le final accidenté a eu raison de sa combativité face à un peloton emmené par les équipes BMC et Sunweb.

Le week-end se conclura par une étape vallonnée entre Laissac-Séverac l'Eglise et le Puy-en-Velay sur 189,5 km. Quatre ascensions sont répertoriées dont deux classées en première catégorie, la Montée de Naves d'Aubrac et le Col de Peyra Taillade (1190 m d'altitude) à une trentaine de kilomètres de l'arrivée avec des pourcentages de 14%. Mais l'étape regorge de bosses qui feront mal aux jambes et qui élimineront les sprinters assez rapidement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS