Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Julian Alaphilippe (Quick-Step) a remporté la 8e étape de la Vuelta entre Hellin et Xorret de Cati sur 199,5 km. Chris Froome a attaqué pour accentuer son avance au classement général.

On appelle ça un patron. Dans la terrible ascension du Xorret de Cati en toute fin d'étape, Chris Froome a un instant semblé décrocher. Mais le quadruple vainqueur du Tour de France n'est jamais du genre à paniquer. Alors le Britannique a laissé Alberto Contador. Puis il est sorti de sa boîte et le peloton des favoris a explosé. Seul le Pistolero a pu suivre le rythme infernal du leader de la Sky.

Sur la ligne, Contador a devancé Froome d'une seconde. Une façon de montrer son côté fier. Le "Kenyan blanc" ne s'en inquiète pas. Lui, il compte les secondes gagnées sur ses plus grands adversaires. Fabio Aru et Vincenzo Nibali ont perdu 17 secondes et les deux Italiens se sont bien rendu compte de la force du patron du cyclisme mondial.

Pour la victoire, c'est Julian Alaphilippe qui s'est montré le plus fort après une longue échappée qui a compté 21 coureurs. Le Français de la Quick-Step a devancé ses deux derniers compagnons, le Slovène Jan Polanc et le Polonais Rafal Majka.

Dimanche le peloton se déplacera le long de la côte entre Orihuela et Cumbre del Sol sur 174 km. Une étape au bord de la mer avec tout de même deux côtes bien casse-pattes. Il s'agit de l'Alto de Puig Llorença, une montée répertoriée en 2e catégorie avec une altitude de 345 m et de l'arrivée à 415 m avec une ascension classée en 1re catégorie et des passages à 21%. Les attaquants devraient s'en donner à coeur joie et les favoris se feront un malin plaisir de rendre la vie dure à Froome.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS