Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le président du PLR Fulvio Pelli déposera ces prochaines semaines une plainte pénale pour calomnie contre son homologue du PS Christian Levrat si celui-ci ne s'excuse pas. Ce dernier a traité lundi le Tessinois de "menteur" après la répartition des départements au Conseil fédéral.
De leurs côtés, le Parti socialiste et son président déplorent que le président du PLR préfère ostensiblement quitter le terrain du débat politique pour celui de la justice. Selon eux, Fulvio Pelli et le PLR "cherchent avant tout à noyer le poisson par le biais d'un gadget médiatique".
D'après le PS, le PLR veut dissimuler la véritable intention qu'il poursuit avec ses alliés du centre droit: écarter à tout prix les socialistes des champs d'influence sur les questions d'ordre économique et social en guise de rétorsion à l'action résolue du PS contre les privilèges et les malversations des milieux bancaires, écrit le PS dans un communiqué.
Le président du PS s'en était pris lundi à Fulvio Pelli, le traitant de "menteur invétéré", en raison des promesses que le Tessinois aurait faites concernant la répartition des départements, et notamment celui dont hériterait la socialiste Simonetta Sommaruga. Fulvio Pelli n'a jamais fait de promesses en tant que telles, a précisé celui-ci devant les médias.
Pour le président du PLR, c'est désormais l'affaire de la justice. "A moins que le président du PS s'excuse. L'affaire s'arrêtera alors là", a-t-il assuré.
Répondant à la question de journalistes qui craignent que la population considère cette passe d'armes comme un jeu de cour d'école, M. Pelli a répondu que "c'est M. Levrat qui pourrit le climat. J'aimerais bien faire un débat de contenu avec lui, mais il passe son temps à nous attaquer", ajoute encore le Tessinois.
Et d'ajouter que c'est son honneur qui est en jeu. Il est indispensable de faire savoir à toute la Suisse ce qui est vrai. "Je ne peux pas prendre le risque que quelqu'un pense en Suisse que M. Levrat a dit juste", a-t-il ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS