Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La protection actuelle contre le tabagisme passif est suffisante et les progrès réalisés depuis 10 ans très importants. Fort de cet avis, le Conseil fédéral rejette l'initiative en votation le 23 septembre. Un jour après le lancement de la campagne par les initiants, Alain Berset a contre-attaqué.

La loi fédérale sur la protection contre le tabagisme passif, entrée en vigueur le 1er mai 2010 a déjà "permis d'améliorer la santé de la population suisse de manière significative", a déclaré le conseiller fédéral mardi devant la presse à Berne.

"Certaines études font également état d'une diminution de maladies cardio-vasculaires et respiratoires depuis l'entrée en vigueur de la loi", a ajouté le ministre de la santé. Et le directeur de l'Office fédéral de la santé publique Pascal Strupler de citer les mêmes travaux que ceux mis en avant par les partisans de l'initiative lundi.

Il s'agit d'études menées dans les cantons de Genève, des Grisons et du Tessin, qui ont tous trois choisi une réglementation plus sévère que la loi actuelle. Le ministre de la santé a assuré qu'il n'y avait pas de paradoxe a défendre le rejet du texte en citant les mêmes études que les initiants.

"Impact positif"

"Cela montre simplement l'impact positif de la loi sur la santé publique". Il n'existe pas d'études permettant de comparer la situation avec un canton où la réglementation s'en tient au minimum légal, a ajouté M.Strupler.

Au niveau suisse, l'exposition à la fumée passive a nettement diminué, a indiqué M. Berset. En 2006, 27% des 14-65 ans y étaient soumis au moins une heure par jour. En 2010, ce chiffre était passé à 10%.

Devant la volonté des initiants d'étendre la protection contre la fumée passive et d'interdire tous les restaurants fumeurs et les fumoirs avec service, M. Berset a tenu à souligner l'importance du chemin parcouru. "Souvenez-vous il y a dix ans, la fumée était partout, que ce soit dans les transports publics ou dans les restaurants". La loi actuelle est un bon compromis, a ajouté le conseiller fédéral.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS