Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police française a écarté la piste terroriste (archives).

KEYSTONE/EPA/IAN LANGSDON

(sda-ats)

Une fusillade a éclaté dimanche soir à proximité d'une mosquée et d'un restaurant à Avignon, en France, faisant huit blessés. La piste du règlement de comptes à la suite d'un différend survenu plus tôt dans la soirée est privilégiée, a-t-on appris de source policière.

Parmi les huit blessés, quatre se trouvaient sur un balcon à une cinquantaine de mètres. Ces membres d'une même famille, dont une fillette de 7 ans, ont été touchés par des ricochets d'éclats de plomb, a précisé cette même source. Deux des blessés ont été plus sérieusement touchés que les autres, et étaient probablement les cibles de la fusillade, selon la police, qui cherche à déterminer qui était visé.

Vers 22h30 dimanche, deux hommes cagoulés sont sortis d'une voiture près de la mosquée Arrahma d'Avignon et ont commencé à tirer, l'un d'eux avec un fusil de chasse, selon les premiers témoignages recueillis par la police. Ils auraient ensuite pris la fuite selon le parquet.

La mosquée n'était pas visée

Cette fusillade intervient quelques jours après qu'un homme a tenté jeudi de foncer en voiture sur des fidèles de la mosquée de Créteil. A Avignon, selon le parquet, la mosquée n'était pas visée par les tireurs selon les premiers éléments de l'enquête.

"De ce que l'on sait ce soir, la mosquée n'était pas visée. Les faits se sont passés dans la rue de l'établissement religieux, mais sans lien avec ce dernier", a assuré le parquet, écartant la piste terroriste.

La mosquée Al Rahma se trouve dans une rue du sud-est de la ville. Les fidèles ont pris la fuite lorsque la fusillade a éclaté. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

ATS