Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police a interpellé mardi matin l'auteur présumé des coups de feu tirés lundi dans un McDonald's du centre de Bienne et ayant fait deux blessés. L'homme de 42 ans a avoué avoir tenté de commettre un braquage. L'une des victimes, une femme de 46 ans, aura certainement des séquelles à vie.

Le tireur a été arrêté à son domicile vers 06h45 du matin. Suite aux investigations et aux interrogatoires menés lundi, les soupçons se sont très vite portés sur lui, a indiqué mardi soir la police cantonale bernoise.

L'homme, un ressortissant syrien résidant depuis plusieurs années en Suisse, n'a opposé aucune résistance lors de son arrestation. Un pistolet a été saisi chez lui. D'après les premiers éléments de l'enquête, cette arme serait celle utilisée lundi.

Dérober la caisse

Lors de son interrogatoire, le tireur a reconnu avoir ouvert le feu alors qu'il tentait de dérober la caisse du McDonald's de la rue de Nidau. On ne sait toujours pas pour l'heure s'il a réussi a emporter un butin. Une procédure pour brigandage qualifié et tentative d'homicide a été ouverte. La détention provisoire sera requise auprès du Tribunal des mesures de contraintes.

Les deux victimes des coups de feu, un homme de 30 ans et une femme de 46 ans, se trouvent toujours à l'hôpital. Par ailleurs, de plus amples investigations sont toujours en cours.

Important dispositif

Lundi, le braqueur était entré dans le McDonald's, situé dans une zone piétonne, alors qu'il était encore fermé au public. Une fois à l'intérieur de l'établissement, il a tiré plusieurs coups de feu, touchant deux employés.

Un important dispositif a été déployé lundi dans le quartier pour localiser le tireur. Une dizaine de voitures de police ont ainsi convergé vers la rue de Nidau. L'accès au fast-food a été bloqué durant quelques heures par des policiers munis de gilets pare-balles et armés de mitraillettes.

ATS