Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les autorités judiciaires bernoises ont procédé dimanche matin à la reconstitution des faits dans la fusillade survenue fin novembre dans un McDonald's de Bienne. L'auteur des coups de feu, qui ont fait deux blessés graves, a déclaré qu'il voulait commettre un braquage.

Les enquêteurs ont tenté de définir dans quelles conditions se sont déroulés les événements, écrivent à ce sujet le Ministère public régional Jura bernois-Seeland et la police cantonale bernoise. La rue de Nidau, zone piétonne du centre-ville dans laquelle est situé l'établissement, a été interdite d'accès.

Le prévenu se trouve actuellement en détention préventive. Après son interpellation fin novembre, ce Syrien de 42 ans avait reconnu avoir pénétré dans le McDonald's pour y dérober la caisse, alors que le restaurant était encore fermé au public. Il avait tiré plusieurs coups de feu, blessant grièvement les deux employés présents, un homme de 30 ans et une femme de 46 ans.

L'homme avait ensuite pris la fuite sans butin. Il avait été arrêté le lendemain de la fusillade à son domicile. Une procédure pour brigandage qualifié et tentative de meurtre a été ouverte à son encontre.

ATS