Toute l'actu en bref

Steve Scalise, un des chefs de file du parti républicain à la chambre de représentants, figure parmi les blessés (archives).

KEYSTONE/AP/ALEX BRANDON

(sda-ats)

Un homme de 66 ans, militant de gauche, a ouvert le feu mercredi près de Washington sur des élus du Congrès américain qui s'entraînaient au baseball. Au moins cinq personnes ont été blessées. L'auteur a été tué par la police.

C'est le président des Etats-Unis Donald Trump qui a annoncé dans l'après-midi que l'auteur de la fusillade était décédé. "De nombreuses vies auraient été perdues sans les actes héroïques des deux policiers qui ont mis le tireur hors de nuire durant cette attaque très très violente", a-t-il déclaré lors d'une brève allocution depuis la Maison Blanche, au cours de laquelle il a appelé le pays à "l'unité".

Sympathisant de Sanders

Le tireur se nommait James Hodgkinson, un homme de 66 ans et militant de gauche, ont rapporté des médias. Vivant dans l'Etat septentrional de l'Illinois, il affichait sur sa page Facebook sa sympathie pour Bernie Sanders, l'ancien candidat à la primaire démocrate et chef de file de la gauche américaine.

"Trump est un traître. Trump a détruit notre démocratie. L'heure est venue de détruire Trump et compagnie", a écrit en mars le tireur présumé sur ce même profil Facebook. M. Sanders a aussitôt condamné l'"acte abject" commis par ce partisan.

Toujours selon cette même page, M. Hodgkinson est originaire de Belleville, une banlieue de la métropole de St. Louis. Il gérait là-bas une société d'inspection de travaux à domicile. Selon sa femme, citée par ABC, il s'était installé depuis deux mois à Alexandria, ville de l'Etat de Virginie située non loin de Washington, où a eu lieu la fusillade.

Touché à la hanche

Le député Steve Scalise, numéro trois des républicains à la Chambre des représentants, a été touché à la hanche, selon un autre élu, le républicain Mo Brooks, qui était présent et lui a porté les premiers secours. L'élu de Louisiane a été "grièvement blessé", mais il "se rétablira", a indiqué le président américain Donald Trump son compte Twitter.

Le bureau de l'élu a ensuite indiqué qu'il était dans "un état stable". Au total, cinq blessés ont été hospitalisés, selon le chef de la police d'Alexandria, Michael Brown, qui n'a pas précisé leur état de santé.

La fusillade a eu lieu vers 06h30 locales (12h30 suisses) à Alexandria, sur le Eugene Simpson Stadium Park, où l'équipe de baseball républicaine s'entraînait depuis des semaines, au petit matin, en vue d'un match annuel prévu jeudi à Washington entre une équipe républicaine et une équipe démocrate, une tradition organisée depuis 1909.

Les parlementaires ont raconté une scène d'une extrême violence, des dizaines de balles ayant été tirées au cours de la fusillade, qui n'a pris fin qu'avec les tirs de riposte des officiers de la police du Capitole qui étaient sur place. "Il aurait tué tout le monde" sans les policiers, selon le sénateur Rand Paul sur la chaîne CNN. "Sans eux, cela aurait été un massacre".

Arme semi-automatique

Mo Brooks a raconté que l'équipe de baseball républicaine, composée d'élus et de collaborateurs, s'entraînait quand les coups de feu ont commencé à éclater, au petit matin. Les officiers de sécurité qui accompagnaient les élus ont riposté en utilisant leurs armes de poing, selon lui. Au moins deux des policiers ont été blessés, a-t-il dit.

"J'étais sur le terrain et j'entends 'bam!', je me retourne et je vois un fusil sur la troisième base (...)", a raconté M. Brooks sur CNN. "J'entends un autre 'bam!' et je réalise qu'il s'agit d'un tireur. Au même moment, j'entends Steve Scalise pousser un cri. Il a été touché (...) L'arme était un semi-automatique et il a continué à tirer sur différentes personnes".

Selon le sénateur Rand Paul, qui était également sur le terrain, Steve Scalise, blessé, se traînait sur le sol après avoir été touché pour tenter d'échapper au tireur, qui continuait à cibler plusieurs personnes. Le sénateur Jeff Flake a raconté aux médias sur place qu'il avait bien vu le tireur, vêtu d'un T-shirt bleu. "Le tireur a été touché, je pense qu'il est vivant", a-t-il dit.

Les élus du Congrès sont protégés par la police du Capitole. Les responsables comme Steve Scalise sont entourés de gardes du corps en permanence.

ATS

 Toute l'actu en bref