Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'auteur présumé de la fusillade qui a fait trois morts lundi dans un lycée américain de l'Ohio (nord) a avoué avoir tiré "au hasard" sur les élèves. Ce garçon de 17 ans pourrait être jugé en tant qu'adulte.

Le jeune homme, qui fréquentait l'établissement de la petite ville de Chardon, a ouvert le feu sur ses camarades lundi matin dans la cantine à l'heure du petit-déjeuner, touchant cinq d'entre eux par balles. Un est décédé quelques heures après la fusillade, deux autres ont succombé mardi à leurs blessures.

Selon la chaîne de télévision locale WKBN, citant un responsable de l'école, le tireur aurait agi seul. Il a comparu mardi après-midi devant un juge pour enfants de Geauga. "Il a avoué s'être muni d'une arme à feu pour aller à l'école ainsi que d'un couteau" et avoir tiré au hasard à dix reprises sur un groupe d'enfants qu'il ne connaissait pas, a indiqué le procureur David Joyce.

Le procureur, David Joyce, a précisé que le suspect pourrait être jugé en tant qu'adulte. Le juge a décidé de le maintenir en garde à vue le temps que des charges lui soient officiellement notifiées. Il a également demandé aux médias de ne pas prendre d'images du jeune homme pendant les audiences.

Elève marginalisé

Des élèves de l'établissement avaient décrit plus tôt le présumé tireur comme un élève "marginalisé", victime de harcèlement de la part de certains de ses camarades. Il aurait diffusé sur Twitter et Facebook des messages qui auraient dû donner l'alarme.

Mardi, la Maison Blanche a réagi à la fusillade en estimant qu'il était trop tôt pour savoir si elle était liée à une affaire de bizutage. "Il est clair que le président et la première Dame s'opposent au bizutage", a déclaré le porte-parole de Barack Obama, Jay Carney, ajoutant que "ce tragique incident qui a conduit à la mort de trois lycéens est terrible et impardonnable".

ATS