Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le ministère public valaisan a demandé mercredi en appel la confirmation de la peine de 13 ans de réclusion prononcée contre un ressortissant du Cap-Vert qui avait mortellement blessé un ex-Yougoslave le 23 mai 2010 à Martigny. La défense a plaidé la légitime défense.

Le procureur Dominique Lovey a jugé "proportionnée à la gravité des infractions" la peine de 13 ans de prison prononcée par le tribunal de Martigny au début janvier. Lui qui avait requis 8 ans de réclusion en première instance a encore indiqué que la peine devait aussi "être un signe" contre une violence "inadmissible" et une "espèce de guérilla".

Le ministère public est convaincu que l'accusé a tiré le premier avec son revolver lors de l'altercation qui a dégénéré entre un groupe d'ex-Yougoslaves et un autre de Portugais du Cap-Vert. Sa conviction se base notamment sur des photos de l'altercation prises par un passant ce dimanche de Pentecôte et sur les témoignages récoltés.

Antécédents

"L'accusé a commis un homicide volontaire, qualifié à juste titre de meurtre par le tribunal de Martigny", a affirmé Dominique Lovey, pour qui la légitime défense ne peut être invoquée. L'accusé n'en était pas à sa première violente altercation, a-t-il rappelé, il avait bu et fumé du cannabis et se promenait en ville avec un revolver chargé sur lui. "Il savait ce qu'il faisait."

Me Blaise Marmy, avocat du prévenu, a plaidé la légitime défense de son client face à une expédition punitive menée par un groupe d'ex-Yougoslaves pour régler un différend antérieur. "En cas de doute raisonnable sur le déroulement des faits, ce doute doit bénéficier à l'accusé", a-t-il rappelé à la cour.

Quant à la partie civile, elle a demandé la confirmation de la peine écopée en première instance. Elle a également réclamé la confirmation du montant de 40'000 francs à verser à la veuve de la victime pour tort moral. Le verdict du Tribunal cantonal valaisan sera communiqué ultérieurement.

L'altercation qui a eu lieu le 23 mai 2010 à Martigny a fait un mort et deux blessés, dont le prévenu.

ATS