Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le plaignant a subi neuf opérations chirurgicales et n'est toujours pas capable de parler depuis la fusillade (archives).

KEYSTONE/AP/MARTA LAVANDIER

(sda-ats)

Un survivant du massacre du 14 février dans un lycée de Parkland en Floride, blessé aux jambes et au dos, a déposé mardi la première plainte au civil contre le tireur. L'adolescent de 15 ans est surnommé "Iron Man" pour avoir tenté de sauver des camarades de classe.

Il a saisi un tribunal de Floride, accusant l'assaillant de coups et blessures et réclame une compensation financière, notamment le remboursement de ses frais médicaux.

La plainte vise également trois établissements de santé mentale de Floride, qui ont traité dans le passé le tireur de 19 ans, qui a abattu 17 personnes avec un fusil semi-automatique. Ils sont accusés de "négligence", car ils "savaient ou auraient dû savoir que le jeune homme souffrait de maladie mentale et était une menace pour les autres".

Neuf opérations

Depuis la fusillade, le plaignant a subi neuf opérations et a été hospitalisé pendant sept semaines. Il n'est toujours pas capable de parler.

Malgré ses blessures, l'adolescent est parvenu le jour de la fusillade à fermer la porte d'une salle où se cachait une vingtaine d'étudiants, empêchant que le tueur y accède. Il refuse néanmoins d'être considéré comme un héros.

"Je sais que l'on m'appelle Iron Man. Je ne le suis pas. Je suis un jeune de 15 ans qui a été blessé par cinq balles", avait-il indiqué dans une déclaration lue par son avocat lors d'une conférence de presse au début avril.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS