Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Gabrielle Giffords, la parlementaire gravement blessée lors d'une fusillade en janvier 2011 à Tucson (Arizona), a participé dimanche aux commémorations du premier anniversaire du drame. Le président Barack Obama a qualifié l'élue de "modèle" pour le pays.

Pour l'une de ses rares apparitions publiques, l'élue démocrate, qui avait frôlé la mort après avoir été touchée à la tête, a assisté à une veillée dans sa ville natale de Tucson au côté de son mari, l'astronaute Mark Kelly.

A la surprise générale, Mme Giffords, souriante et le cou entouré d'une longue écharpe rouge, s'est levée et a prononcé le serment d'allégeance américain d'une voix claire et décidée, ce qui lui a valu une ovation du millier de personnes réunies pour l'événement à l'Université de l'Arizona.

6 personnes tuées

Mme Giffords, 41 ans, avait été grièvement blessée à la tête lors d'une réunion politique le 8 janvier par un tireur qui avait tué six personnes, dont un juge fédéral et une fillette de neuf ans. Lors de la cérémonie, plusieurs témoins et survivants du drame se sont succédé sur scène.

Après avoir évoqué le souvenir des six personnes décédées, M. Kelly a poursuivi sur une note d'espoir en se tournant vers sa femme. "Nous avons pu constater qu'une guérison est possible. On l'a même vu ce soir quand mon incroyable épouse a prononcé le serment d'allégeance".

Il a aussi fait référence à l'auteur présumé de la fusillade, Jared Loughner, un schizophrène actuellement sous traitement, après qu'un juge a estimé qu'il n'était pas apte à être jugé en raison de sa maladie.

ATS