Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tbilissi - Une deuxième statue représentant l'ex-dictateur soviétique Joseph Staline a été déboulonnée en moins d'une semaine par les autorités de Géorgie. Celles-ci s'efforcent d'effacer l'héritage communiste du pays.
La statue a été retirée dans la nuit de samedi à dimanche de la place centrale de la ville minière de Tkibouli (ouest) pour cause de travaux de reconstruction. Une grande statue de bronze représentant Staline dans sa ville natale de Gori avait déjà été déboulonnée secrètement dans la nuit de jeudi à vendredi.
Ceci pour construire à la place un monument à la mémoire des victimes de la dictature soviétique et des morts de la guerre russo-géorgienne de 2008, avait indiqué le ministre géorgien de la Culture Nika Rouroua.
Staline, né à Gori en 1878 ou 1879 selon les documents historiques, demeure pourtant très populaire dans cet Etat du Caucase. D'une manière générale, en Russie et dans les anciennes républiques soviétiques, de nombreuses personnes continuent de saluer sa mémoire, mettant en avant son rôle dans la défaite de l'Allemagne nazie face à l'URSS lors de la Seconde guerre mondiale.
D'autres rappellent qu'on attribue à Staline la mort de millions de personnes dans les camps de travail et lors de la collectivisation forcée du pays.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS