Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Parti démocratique gabonais (PDG) du président Ali Bongo Ondimba est assuré d'une majorité absolue à l'Assemblée nationale. Il a remporté au moins 73 des 120 sièges lors des législatives de samedi, selon une source du PDG proche du ministère de l'Intérieur.

"C'est un raz de marée. Ce décompte est provisoire et le score du PDG devrait être plus élevé", a ajouté cette source. Ces premières législatives depuis l'élection d'Ali Bongo à la mort de son père en 2009 semblaient promises d'avance au PDG face à une opposition divisée. Une partie de l'opposition a refusé d'y prendre part. La participation s'annonce faible selon les premières estimations et les observations sur le terrain.

Selon le décompte fourni par cette source au sein du PDG, le parti fondé par Omar Bongo obtient au moins 4 des 9 sièges de l'Estuaire (Libreville), 8 des 17 sièges du Haut-Ogooué (est), la région du président Bongo et 8 des 9 sièges du Moyen-Ogooué (ouest, Lambaréné).

Majorité au nord

De même source, le PDG obtient au moins 10 sur 17 députés dans le Woleu-Ntem, la partie nord du pays d'éthnie fang qui avait majoritairement voté pour l'opposant André Mba Obame lors de la présidentielle 2009 et au moins 7 sur 13 dans l'Ogooué-Maritime de la capitale pétrolière Port-Gentil où des troubles post-électoraux en 2009 avaient fait au moins 3 morts.

Le PDG gagne au moins 14 des 17 sièges de la Ngounié (sud-est), 8 des 10 dans la Nyanga (sud), 6 des 9 dans l'Ogooué-Ivindo (nord-est), 8 des 10 dans l'Ogooué-Lolo (est). Cette source au sein du PDG n'a pu fournir de résultats chiffrés sur les scores ni sur le taux de participation.

Les premiers résultats devraient être connus dimanche ou lundi alors que les résultats complets devraient être annoncés "probablement jeudi", selon une source proche de la commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap).

ATS