Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une femme de 29 ans domiciliée en Argovie a enlevé samedi ses filles de 2 et 6 ans pour les emmener aux Philippines, aidée par son mari. Les autorités en avaient retiré la garde. Arrêté lundi, le père avait profité d'une permission accordée par le foyer d'accueil.

Portées disparues depuis samedi soir, les deux fillettes n'ont pas été ramenées, comme prévu, à l'établissement socio-pédagogique de Trimbach (SO). Elles ont pris l'avion l'après-midi même pour les Philippines en compagnie de leur mère, précisent les autorités judiciaires soleuroises lundi, peu après la diffusion de déclarations en ce sens du père sur le site en ligne de 20 minutes.

Prises en charge par la famille de la mère

La famille philippine de son épouse va prendre en charge les deux filles, explique l'homme de 46 ans. Et de critiquer l'attitude de l'Autorité de protection de l'enfant et de l'adulte (APEA) dans le cas de ses enfants.

Informé d'une mise en danger des deux enfants en septembre dernier, un tribunal en avait retiré la garde au couple, affirment les autorités judiciaires argoviennes. Les fillettes vivaient à Trimbach (SO) depuis mars.

Père arrêté à domicile

Les enquêteurs supposaient que la famille domiciliée à Sisseln (AG) se trouvait désormais à l'étranger, éventuellement en voyage avec une caravane. Dans l'interview publiée en ligne, le père précise qu'il a voulu lancer de fausses pistes en prenant la route avec la caravane.

Devant les caméras de la télévision régionale Tele M1, le père a en outre déclaré que la situation actuelle est meilleure que le placement de ses filles dans un foyer. Les deux enfants n'étaient pas abandonnées à elles-mêmes lorsqu'elles vivaient au domicile familial, s'est-il défendu. Et d'ajouter: "Ma femme s'est, à 90%, bien occupée d'elles."

Enquête pour enlèvement

Peu après les déclarations du père de famille, la police argovienne est venue l'arrêter à son domicile. Il avait déclaré attendre la venue des forces de l'ordre, une voisine les ayant averties à sa demande. L'homme se trouve désormais entre les mains de la justice soleuroise.

Le Ministère public soleurois a ouvert une enquête pénale pour enlèvement d'enfants, indique à l'ats une porte-parole de l'autorité d'enquête. La poursuite des recherches de la femme et des deux filles doit encore être formalisée en accord avec les autorités compétentes aux Philippines.

ATS