Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quatre gardes-frontière suisses sont engagés depuis cette semaine au sein de Frontex, l'agence de surveillance de l'Union européenne. Ils doivent aider à contrôler l'afflux de visiteurs attendus en Pologne et en Ukraine pour les Championnats d'Europe de football.

Il est dans l'intérêt de la Suisse que personne ne séjourne illégalement dans l'espace Schengen, a indiqué jeudi l'Administration fédérale des douanes, confirmant un article paru dans la "NZZ". Les coûts de l'engagement des quatre gardes sont assumés par l'UE, la Suisse versant les salaires.

L'Office fédéral de police (fedpol) envoie lui une délégation de la section anti-hooliganisme à Varsovie, avait-on appris dimanche dernier.

ATS