Navigation

Gare à l'envol du capricorne asiatique!

Ce contenu a été publié le 12 mai 2014 - 16:56
(Keystone-ATS)

Deux ans après l'abattage de près de 130 arbres à Winterthour (ZH) infestés par le capricorne asiatique, l'insecte ravageur se trouve cette année dans sa période d'envol. Les autorités lancent un appel à la population afin de pouvoir surveiller au mieux les déplacements du coléoptère.

Le gros insecte noir tacheté de blanc aux longues antennes n'a pas d'ennemi naturel en Suisse. Les autorités craignent de gros dommages dans les forêts de feuillus. Aux Etats-Unis, des forêts entières ont dû être détruites afin de freiner son avancée.

Après deux ans passés sous forme de larve sous l'écorce des arbres, le coléoptère devrait prendre son envol cette année entre avril et octobre afin de se reproduire. Sa présence est généralement découverte pendant ces trois à quatre semaines passées à l'air libre.

Une aiguille dans une botte de foin

"Sa recherche s'apparente donc plutôt à celle d'une aiguille dans une botte de foin, sans qu'on sache s'il y a vraiment une aiguille dans la botte", a expliqué Ueli Meier, de la direction des forêts du canton de Bâle-Campagne, lors d'une conférence de presse à Birsfelden (BL).

Un rayon de 500 mètres a été défini autour de chaque zone où a été découvert le capricorne asiatique. En plus de la surveillance visuelle, des chiens spécialisés sont également utilisés afin de trouver les larves. Ces mesures ont un coût: les deux Bâles dépensent chaque année 50'000 francs.

Sept cantons touchés

Le capricorne asiatique a été découvert pour la première fois en Suisse à Brünisried (FR) en septembre 2011, dans une haie. Celle-ci a été immédiatement défrichée et ses restes ont été brûlés.

En 2012, des trous creusés par ces coléoptères ont été découverts dans des palettes en bois dans le port rhénan de Birsfelden (BL). La même année, Winterthour devait abattre 130 arbres. C'est la contamination la plus importante constatée en Suisse à ce jour.

Ces insectes ont déjà été rencontrés dans les cantons d'Argovie, Berne, Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Fribourg, Lucerne, Thurgovie et Zurich.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.