Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Marcel Hirscher s'est livré à un incroyable "one man show" en géant à Garmisch (All). L'Autrichien s'est imposé avec un écart d'un autre temps - 3''28 ! - sur son dauphin, l'Allemand Felix Neureuther.

Déjà largement en tête à l'issue de la manche initiale (1''99), le phénomène de Salzbourg a continué d'attaquer sur le second tracé, dont il a aussi signé le meilleur temps. Cela a débouché sur une démonstration qui fera date dans l'histoire dans la Coupe du monde.

Il est en effet quasiment impensable de gagner aujourd'hui une course avec plus de trois secondes de marge. Mais c'était sans compter sur Marcel Hirscher, qui a fait encore mieux que Ted Ligety, le roi des écarts colossaux des dernières années, avec notamment un succès avec 2''75 d'avance à Sölden en 2012.

Dans l'histoire de la Coupe du monde, le record absolu pour un géant avait été enregistré en février 1979, quand Ingemar Stenmark s'était imposé avec 4''06 sur Bojan Krizaj à Jasna (Slq). Mais c'était à une autre époque et il est difficile d'effectuer des comparaisons.

Intouchable cet hiver en géant - à l'exception notable des Mondiaux de Beaver Creek, où il avait dû se contenter de la médaille d'argent derrière Ted Ligety -, Marcel Hirscher a remporté cinq des six géants disputés en Coupe du monde, son moins bon résultat étant une 3e place. Autant dire que l'Autrichien va s'offrir le globe de la discipline, lui qui compte 188 points d'avance sur Ligety à deux courses de la fin de l'exercice.

Côté suisse, Carlo Janka a terminé son week-end sur une très bonne note. Le Grison a pris la 6e place - mais à 4''29 de Marcel Hirscher... - au lendemain de sa déconvenue en descente où, trahi par son matériel sur la portion glisse, il avait sombré au 23e rang. Ancien roi du géant - titre mondial en 2009 et olympique en 2010 -, le coureur d'Obersaxen n'avait plus été si bien classé dans la discipline depuis décembre 2013, lorsqu'il avait déjà pris une 6e place à Beaver Creek.

Deux autres Suisses (et Grisons) ont passé le "cut" de la manche initiale. Manuel Pleisch s'est classé au 17e rang final après une jolie remontée sur le second tracé, tandis que Gino Caviezel a connu plus de difficultés l'après-midi et pris la 22e place.

Après ce week-end en Bavière, la Coupe du monde masculine va se rendre à Kvitfjell pour l'antépénultième étape de la saison. Une descente (samedi) et un super-G (dimanche) seront au programme en Norvège.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS