Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tina Weirather a poursuivi son idylle avec Garmisch (All). Sur la piste de sa première victoire en Coupe du monde, la Liechtensteinoise s'est imposée samedi en descente.

Victorieuse en 2013, mais également deux fois au 3e rang en 2012 en Bavière, Tina Weirather avait prouvé vendredi à l'entraînement - meilleur temps déjà - qu'elle n'avait rien perdu de sa verve sur la piste du Kandahar. Elle en a apporté une nouvelle et éclatante confirmation samedi en course, à l'issue de laquelle elle a surclassé la concurrence.

Même Anna Fenninger, la skieuse en forme du moment, est restée impuissante face au chrono de la fille d'Harti Weirather et Hanni Wenzel, deux anciennes gloires du ski alpin. La Liechtensteinoise, qui s'entraîne avec l'équipe de Suisse, s'est ainsi imposée avec 0''51 d'avance sur l'Autrichienne, tandis que la 3e, Tina Maze, pointe déjà à près d'une seconde.

Même si elle a trouvé plus forte qu'elle, Anna Fenninger reste l'une des grandes gagnantes de la journée. Grâce à son 2e rang, la skieuse de Salzbourg est revenue à seulement 24 points de Tina Maze au classement général, mais aussi à 35 unités de Lindsey Vonn (7e samedi) dans la hiérarchie de la descente.

Dans le clan suisse, Lara Gut a pris une anodine 8e place. La Tessinoise a certes réussi de bons passages, mais elle n'avait simplement pas les armes pour lutter avec les meilleures sur l'ensemble du parcours. Un constat qui devient récurrent en cette fin de saison pour la skieuse de Comano, elle qui ne parvient plus à se mêler à la lutte pour le podium. En sera-t-il de même dimanche en super-G ? A elle de prouver le contraire.

A l'inverse de Lara Gut, Dominique Gisin peut se montrer satisfaite de son 9e rang. L'Obwaldienne aurait pu évidemment prétendre à mieux sans quelques erreurs, mais ce top 10 reste positif étant donné qu'elle disputait sa première descente depuis la mi-janvier et sa blessure à Cortina (fracture du plateau tibial).

Toutes les autres Suissesses ont sombré lors de cette descente. Et notamment Marianne Abderhalden, qui a disputé samedi la dernière course de sa carrière. La St-Galloise de 28 ans, en grande difficulté dans la partie technique, a terminé hors des points, échouant ainsi à se qualifier pour les finales de Méribel. Un triste dénouement pour la skieuse aux cinq podiums en Coupe du monde (dont une victoire), dont l'ultime saison a été pourrie par des douleurs au genou.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS